vendredi , 20 juillet 2018

Une nouvelle compagnie de vols en montgolfières fait son entrée au Maroc

“Sunrise Balloon”, nouvelle compagnie de vols en montgolfières vient d’obtenir l’autorisation d’exploiter les services aériens à travers les montgolfières, annonce un arrêté publié au B.O. du 19 février. Elles sont à présent trois sociétés au Maroc, une quatrième ayant fermé ses portes en 2017.

“Une compagnie de montgolfières est soumises aux mêmes règles qu’une autre compagnie aérienne”, explique à Médias 24 Daniel Penet, PDG de Ciel d’Afrique, compagnie de montgolfières la plus ancienne au Maroc (depuis 1990).

Elle doit disposer d’un CTE (Certificat technique d’exploitation) délivré annuellement par la Direction de l’Aviation civile (DAC), selon son historique accidentogène, la qualité de sa maintenance et de sa formation, celle de sa gestion administrative, et sa viabilité économique.

Elle doit également disposer d’un CDN (Certificat de navigabilité) après un contrôle effectué chaque six mois pour chaque aéronef, par un inspecteur de la DAC, destiné à garantir le bon état du matériel et le suivi administratif et technique.

Un certificat d’assurance à jour pour chaque aéronef et des pilotes certifiés avec une licence à jour, y compris un certificat médical classe 2 sont nécessaires.

Une altitude autorisée de 1.000 m

Les compagnies aériennes de vols en montgolfières sont très peu nombreuses au Maroc. A ce jour, deux seulement sont opérationnelles, dont les prestations sont vendues par de nombreuses agences au Maroc et à l’étranger. Il s’agit de “Ciel d’Afrique“, et de “Marrakech by air“, présente depuis environ 8 ans.

Une troisième compagnie, “Sunrise Ballon” le sera bientôt, avec d’anciens employés de Marrakech by air. “Maroc Montgolfière”, ouverte en 2015, a fermé ses portes le 3 janvier 2017 selon M. Penet.

Toutes ces compagnies se trouvent à Marrakech, et volent sur “Jbilet” à 20 km au nord de la Palmeraie de Marrakech, sur une zone attribuée par la DAC par arrêté ministériel. Seule Ciel d’Afrique dispose à ce jour d’une 2e zone de vol à Msoudia, dans la Province de Chichaoua.

La zone de vol de “Jbilet” est bornée par des points GPS fixes, selon M. Penet, également pilote. Pour les vols ponctuels hors zone, une demande avec un bornage GPS doit être faite par la compagnie.

Un plan de vol doit être déposé auprès des Administrations concernées le soir pour le lendemain, avec chaque aéronef en vol.

Egalement, une demande d’autorisation de décollage doit être faite par radio ou par téléphone systématiquement auprès de la Tour de Contrôle de l’aéroport de Marrakech qui régule le trafic aérien de la TMA (Terminal control Area/Région de contrôle terminale).

Le bulletin météo doit aussi être consulté, imprimé et porté au dossier de vol, de même que la check liste pré-vol.

Toutefois, seule Ciel d’Afrique est habilitée à voler partout au Maroc, sur autorisation de la DAC, et a réalisé de nombreuses opérations sur l’ensemble du territoire Marocain, nous explique le PDG.

Pour les montgolfières, l’altitude maximale autorisée est de 3000 pieds au-dessus du niveau du sol, ce qui correspond à 1.000 m. “Cette altitude n’est pas systématiquement atteinte, tout dépend de chaque pilote et des conditions aérologiques”.

Les mesures de sécurité à respecter

Avant chaque vol, les clients doivent assister au briefing avant le vol. Les enfants de moins de 4 ans, les femmes enceintes de plus de 3 mois ou encore les personnes souffrant de mal de dos ou d’opérations récentes ne sont pas autorisés à embarquer.

Les sacs volumineux et sacs à dos ne sont pas non plus acceptés à bord.

Une fois à bord, un “briefing sécurité” en plusieurs langues est effectué.

Jusqu’à 20 passagers peuvent être transportés en même temps; tout dépend de la taille de la nacelle de la montgolfière.

A titre d’exemple, Ciel d’Afrique dispose d’une flotte avec des montgolfières pouvant accueillir 6; 12; ou encore 16 passagers au maximum. Dans quelques semaines, la compagnie aura une montgolfière pouvant embarquer jusqu’à 20 personnes au maximum.

Un secteur porté par les étrangers 

“Ce secteur se porte bien”, nous déclare M. Penet sans faire le point sur les chiffres.

“La combinaison d’une bonne santé du tourisme à Marrakech combiné à des actions de promotion avec l’ONMT (Office national marocain du tourisme) et le CRT (Conseil régional du tourisme) de même que directement (participation à des salons professionnels, visites d’agences émettrices à l’étranger, réseau de partenaires marocains et étrangers solide) favorise un développement de ce type d’activité”.

“Les visiteurs veulent vivre une expérience riche en émotion, et les vols en montgolfières permettent un voyage dans un Maroc authentique et rural à 30 minutes de trajet du centre-ville, avec une vue à couper le souffle sur l’Atlas”, ajoute-t-il.

Les étrangers représentent la majeure partie de la clientèle pour ce genre d’activités, mais les Marocains sont plus nombreux chaque année et spécialement les jeunes; notamment grâce aux opérations de Team Buildings effectuées par des sociétés marocaines (Banques, Assurances, et distributeurs automobiles…).

Enfin, pour profiter d’une telle expérience, les prix varient, commençant à 2050 DH par personne, chez les deux compagnies opérationnelles pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *