lundi , 18 juin 2018

Entrepreneuriat: le 2e Sommet «Women In Africa» prévu à Marrakech

Une cérémonie a été organisée, mardi soir, à Paris pour la présentation du 2e Sommet «Women In Africa» (WIA) qu’abritera les 27 et 28 septembre prochain Marrakech, qui en a déjà accueilli la première édition.

La dimension de l’événement tient notamment au nombre et à la qualité des participants attendus (plus de 500 venant de 70 pays), a indiqué Aude Thuin, présidente de WIA, une initiative qui œuvre pour encourager les entreprises internationales et panafricaines à identifier, rassembler et accompagner les talents féminins.

Elle tient également à la richesse du programme établi pour la prochaine édition, a dit Thuin en se réjouissant des résultats enregistrés lors du premier Sommet ainsi que des initiatives «formidables» menées par la société civile marocaine.

Lors de cette cérémonie organisée à l’ambassade du Maroc en France dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la femme, la présidente de WIA a présenté le programme de l’initiative pour l’année 2018, qui s’inscrit dans le sillage des nombreux projets lancés par des partenaires dans la foulée du premier Sommet sur des thèmes tels la femme et l’eau et l’énergie.

Un autre projet sur les banques de femmes, qui prévoit la mise en place d’un système de crédits pour l’entreprenariat au profit des femmes, est également en cours, a-t-elle indiqué en soulignant la volonté de WIA d’œuvrer de concert avec des leaders africains et internationaux sur des feuilles de routes sectorielles.

Par ailleurs, Thuin s’est réjouie de l’ouverture d’un bureau permanent de l’initiative «Women In Africa» à Casablanca et a annoncé qu’elle s’apprête à rentrer à Casablanca Finances City.

Intervenant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, s’est félicité des initiatives importantes lancées par «Women in Africa» et des résultats du premier Sommet de Marrakech. De telles rencontres permettent de jeter la lumière sur les expériences réussies menées par plusieurs pays et de mettre en réseau les différents partenaires, a-t-il relevé.

Après avoir passé en revue les avancées réalisées par la femme marocaine en matière de droits et de libertés individuelles, l’ambassadeur a observé que le Royaume s’inscrit dans un processus de réformes qui tend vers davantage d’équité et d’égalité entre les différentes composantes de la société marocaine.

Il a également rendu un vibrant hommage aux efforts déployés par la société civile marocaine et sa contribution à faire évoluer l’arsenal juridique en la matière.

Cette cérémonie, à laquelle ont pris part de nombreuses personnalités issues de pays africains dont le Maroc, françaises, a offert l’occasion à des membres de «Women In AFrica» pour détailler ses projets et de présenter des exemples d’initiatives réussies.

La première édition du Sommet «Women In Africa», qui s’était tenue en septembre dernier à Marrakech sous le thème : “Investir pour une meilleure gouvernance avec les femmes africaines”, avait permis l’élaboration de feuilles de route sectorielles précises en faveur de la femme africaine.

Des master classes et laboratoires de réflexion ont également permis d’identifier des actions à mettre en œuvre dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, de l’entrepreneuriat, de la finance, de la nutrition et de l’eau.

Un appel à candidatures avait été également lancé auprès des dirigeantes africaines porteuses d’un projet d’investissement d’un montant supérieur à 5 millions d’euros, tant pour la création que le développement de sociétés existantes.

Les projets sélectionnés devaient démontrer la mise en valeur de la femme africaine au niveau économique, social et managérial, alors que les lauréates devaient bénéficier d’une adhésion de droit au «Women In Africa» Club, d’un accompagnement en 2018-2019 pour mener à bien leur projet, ainsi que d’autres prix et récompenses.

h24info.ma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *