«Cette édition a pour vocation de récompenser les engagements personnels en faveur de l’amélioration des conditions humaines et sociales en Afrique. C’est un événement à l’importance avérée, car la sélection, qui a été faite par le comité de rédaction du livre de prestige, est le fruit d’un véritable coup de cœur pour des femmes et des hommes qui ont marqué, cette année, le continent africain dans le domaine de l’amélioration des conditions des populations», a déclaré au journal «Le Matin» Nasrallah Belkhayat, organisateur de l’événement et auteur de l’ouvrage «Marrakech au cœur de l’Africanité, la Ville verte Mohammed VI».

De son côté, Soualiho Sylla, maire de la commune de Tiassalé, en Côte d’Ivoire, a exprimé, dans une déclaration au journal «Le Matin», sa reconnaissance pour son invitation à cette cérémonie et pour le fait que les organisateurs aient tenu à ce que son pays y soit représenté. «Les relations entre le Maroc et la Côte d’Ivoire ne datent pas d’hier. Les liens entre nos deux pays ont été scellés depuis très longtemps par les pères fondateurs des deux nations, Feu S.M. Mohammed V et Feu Félix Houphouët-Boigny. Aujourd’hui, nous constatons un réchauffement des relations entre les deux pays frères, grâce aux engagements de S.M. le Roi Mohammed VI et le Président Alassane Ouattara», a-t-il indiqué. Et d’ajouter : «Nous sommes heureux de célébrer, aujourd’hui, la fraternité sous le leadership du Maroc. Avec le retour du Maroc sur la scène africaine, c’est l’Afrique qui gagne. Le Royaume est en train de prendre toute sa place dans le développement durable du continent, et cela est à saluer».
Par ailleurs, la cérémonie a été marquée par l’intervention de responsables d’établissements privés et publics, d’universitaires, d’élus et d’acteurs associatifs, autant de femmes et d’hommes ayant marqué leur parcours par des initiatives visant à améliorer les conditions de vie de leurs semblables.

Le Matin Maroc