dimanche , 22 avril 2018

MARRAKECH, FÈS ET AGADIR VEULENT AUSSI DEVENIR DES SMART CITIES

 Younès Tantaoui…

Après Casablanca, des schémas directeurs vont être lancés pour la transformation numérique des villes de Fès, Agadir et Marrakech. Ces trois villes présentent d’importantes potentialités touristiques que le numérique pourra aider à développer. Les détails.

Après Casablanca, les villes de Fès, Marrakech et Agadir se lanceront à leur tour dans la transformation numérique. C’est ce que vient d’apprendre Le360 de sources officielles.

Le ministère de l’Urbanisme s’apprête en effet à commanditer une étude visant la conception d’une vision stratégique, avec l’élaboration de «schémas directeurs pour la transformation numérique» des trois villes, en vue d’en faire des villes intelligentes.

La tutelle justifie la priorité accordée à ces trois villes par leurs facteurs de démographie et de développement, mais surtout par une démarche volontaire d’accompagner les villes à haut potentiel touristique dans la valorisation de leurs atouts, et l’amélioration de leur attractivité et compétitivité internationale.

De plus, la sélection présente l’avantage d’avoir des villes complétement différentes ce qui permettra d’y mener des projets pilotes à dupliquer plus tard sur d’autres villes du royaume.

En fait, le projet, tel qu’il est conçu par le ministère, consiste à faire de la numérisation un moyen de faire face aux défis que représente l’urbanisation galopante dans le royaume. Pour la tutelle, le numérique et l’informatisation grandissante de la société représentent aujourd’hui de réels vecteurs de qualité de vie, de progrès économique, social, démocratique et environnemental.

Ils occupent une position centrale dans la préparation de l’avenir des populations, des entreprises et des territoires. Le développement du numérique est dans ce cadre un axe privilégié d’aménagement et d’attractivité des territoires.

Selon une note du ministère où il explique le projet, l’objectif pour les pouvoirs publics et l’ensemble des acteurs est de renforcer l’attractivité économique des différentes villes par la disponibilité d’une offre de connectivité numérique haut débit et très haut débit concurrentielle, de conforter la compétitivité des entreprises et de favoriser la cohésion sociale et le désenclavement par l’accès aisé de la population  aux différents services en ligne.

C’est donc dans ce cadre qu’un programme global de transformation numérique des villes et aires urbaines fonctionnelles devrait être lancé, avec une phase pilote dans les villes de Fès, Marrakech et Agadir. L’objectif in fine est d’asseoir un urbanisme durable et d’accompagner les orientations stratégiques du royaume en matière numérique.

Publié le 22/07/2016

Image associée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *