dimanche , 22 avril 2018

Interview de l’humoriste Nadia Roz, en spectacle dans le Nord samedi 14 avril 2018

L’humoriste Nadia Roz, révélée par les Marrakech du rire, passe à Sin-le-Noble (Nord) ce samedi 14 avril 2018. Interview de l’artiste, qui revient sur son expérience de la scène.

Présentée comme La Révélation des Marrakech du rire 2015 et 2017 par Jamel Debbouze, les passages de l’humoriste Nadia Roz dépassent les 2 millions de vues sur Youtube. Vue à la télé dans plusieurs séries, la comédienne débordante d’énergie s’apprête à transmettre sa bonne humeur communicative au public de Sin-le-Noble (Nord), ce samedi 14 avril 2018. Interview.

Lille Actu : Quel est votre parcours ?

J’ai été attirée assez jeune par la lumière des projecteurs, et j’ai découvert le théâtre très tôt. Aujourd’hui, on dirait que j’étais une gamine hyperactive : bourrée d’énergie, j’étais toujours en représentation. Aussi loin que je me souvienne, j’étais fascinée par les gens que je voyais à la télé. Ils me faisaient rêver. J’ai tout de suite adoré le théâtre. Pendant plus de 10 ans, j’ai fait des tas de choses différentes : la commedia dell’arte, le théâtre classique, l’improvisation, le contemporain… J’ai bouffé du théâtre, parce que j’adorais ça.

Puis mon parcours est devenu plus classique. J’étais partagée entre deux passions : le théâtre, et payer mon loyer. J’ai donc été secrétaire pendant une dizaine d’années, puis l’envie est devenue trop forte : je me suis mise à écrire un spectacle pendant mes heures de repas et mes RTT. Je mourais d’envie de monter sur scène, mais je n’avais pas les contacts. Comme je ne voulais pas attendre que quelqu’un vienne frapper à ma porte, je suis allée au-devant de la scène. J’ai passé des castings et j’ai participé à des scènes ouvertes, devant des publics qui ne venaient pas pour me voir. C’est comme ça que j’ai commencé à créer mes premiers sketches.

D’où vient ce titre « Ça fait du bien » ?

Ce spectacle a été baptisé par les spectateurs. Au début, il n’avait pas spécialement de titre, mais les retours des gens qui le voyaient, c’était « Ah, ça fait du bien », « Merci, ça fait du bien ». Il m’arrive aussi de voir des médecins après les représentations qui me disent « Je vais vous prescrire, parce que ça fait du bien ». Ce titre correspond à ma démarche : le rire a le pouvoir de désamorcer les tensions, de créer du lien entre les gens. C’est ce que j’ai envie de partager sur scène. Évidemment, ça me fait du bien aussi : quel bonheur de communier tous les soirs avec des gens qu’on ne connaît pas, rire tous ensemble des mêmes choses malgré nos différences. Je suis très chanceuse : ça fait du bien !

Que ressentez-vous sur scène ?

C’est une récré mentale pour adultes de pouvoir s’échapper de soi-même pour incarner d’autres personnages. Je m’autorise de la folie, de la dérision, de l’improvisation… Je me sens très libre sur scène. C’est important aussi de faire passer certains messages à travers ces personnages, en amenant des sujets de discussion. J’aime l’idée qu’après le spectacle, les gens puissent en parler. Je le fais par exemple sur les violences contre les femmes, sur la société de consommation, sur les pressions de notre société du paraître… Je me moque des injonctions qu’on subit, et ça fait du bien de les envoyer valser. Mon maître en la matière, c’est Charlie Chaplin.

Ce n’est pas un spectacle militant : il a pour but de communier. On est là tous ensemble unis par le rire. Il n’y a plus beaucoup d’espaces comme ça. Il reste le sport, l’humour, et peut-être la messe mais c’est moins universel.

Êtes-vous impatiente de venir au Printemps culturel ?

Je me fais une joie de venir dans le Nord : c’est toujours un accueil très chaleureux. Je suis toujours excitée comme une puce quand je viens chez vous, parce que d’abord je sais que je vais être bien reçue. Ce n’est pas une légende, le sens de l’accueil et la bienveillance des gens du Nord. Et je sais que le public sera chaleureux : c’est toujours une joie, un bonheur. Je viens avec encore plus de plaisir.

Propos recueillis par Dominique Thomas

actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *