dimanche , 22 avril 2018

Compétition internationale de pétanque : Manon s’envole pour Marrakech

Manon Pruvot a du talent, et ça se voit ! Bouliste depuis plus de dix ans, elle a été repérée pour représenter la France lors dune rencontre sportive internationale d’étudiants.

« Dès que j’ai pu jouer, j’ai joué ! » lance la jeune Manon Pruvot qui vient de fêter son 15e anniversaire. Depuis toujours, elle baigne dans cet univers. D’abord inscrite au club de Camon, elle est aujourd’hui licenciée à Abbeville ZAC. Ses parents, eux aussi mordus de pétanque, se sont rencontrés sur un terrain, leur fille unique les a toujours suivis. Assez vite, la Oustoise se démarque et participe à de nombreuses compétitions où elle atteint le podium. Elle a récemment fini 1re au championnat départemental triplette en catégorie cadet et décroché son billet pour le championnat de France grâce à sa 1re place en région avec ses coéquipiers Samuel Giffard et Yoan Dignocourt.

Elle enchaîne ensuite les repérages à Gamaches, Amiens, Marly, Andrézieux… espérant se démarquer pour intégrer l’équipe de France jeune scolaire. Silence radio pendant plusieurs mois.

On n’y croyait plus. Et puis j’ai reçu un coup de téléphone en février. C’était la championne du monde : Anna Maillard !

raconte-t-elle encore surprise de cet appel qu’elle n’attendait plus. Elle apprend qu’elle est sélectionnée pour partir au Maroc.

De petite fille qui observe les parents, elle passe pointeuse de l’équipe de France Jeune Féminine en scolaire. Du 2 au 9 mai, elle sera à Marrakech pour représenter la France lors de la Gymnasiade, une compétition internationale qui regroupe des jeunes sportifs qui évoluent dans 17 disciplines différentes « C’est un peu les Jeux olympiques de la jeunesse », résume son père, Bernard, membre actif du comité de la Somme. Pour la première fois, la pétanque est de la partie.

Six Français dans l’avion

Entourée de Maëlle et Camille, qui viennent respectivement des Vosges et du Sud de la France, elle va tout faire pour « bien jouer, ne pas décevoir la Fédération… Faire un résultat, ce serait beau ! » Avec ses deux copines, du même âge, qu’elle a déjà rencontrées, le courant passe :

On a toutes des accents différents, on se marre bien ensemble

confie-t-elle avec un grand sourire. Une équipe de trois garçons représentera la France avec elles.

Manon continue de s’entraîner, sous le regard de ses parents très fiers d’elle, pour être repérée et, peut-être, intégrer l’équipe de France espoir féminine. Son rêve : devenir professeure des écoles et, surtout, « toujours garder la pétanque dans ma vie, à haut niveau ce serait top… » Elle poursuit ses envies, enthousiaste et motivée.

actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *