samedi , 18 août 2018

Marrakech à l’heure du capital-investissement

La 15ème conférence annuelle de l’African Private Equity and Venture Capital Association (AVCA) a débuté, mardi 24 avril, avec la participation des conférenciers, panélistes et investisseurs de renommée.

La conférence a accueilli les 600 principaux leaders du capital-investissement, qui représentent plus de 1300 milliards de dollars d’actifs, pour débattre des tendances clés qui ont un impact sur les investissements sur le continent africain au cours de l’année 2018 et au-delà.

Le quatrième sommet annuel GP-LP de dimanche, co-présidé par Hurley Doddy, directeur général et associé fondateur chez Emerging Capital Partners et Murray Grant, directeur général, responsable de l’Intermediated Equity du Groupe CDC, a servi de plateforme pour les gestionnaires de fonds et investisseurs pour discuter des questions pertinentes auxquelles est confrontée l’industrie africaine du capital-investissement et du capital-risque.

À cette occasion, Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale du Maroc, a ouvert la conférence avec un discours sur les opportunités du capital-investissement dans le secteur du tourisme, avant de participer à une conversation durant laquelle elle a salué les progrès du Maroc et souligné les perspectives positives pour l’investissement dans le pays.

Pour sa part, Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur directeur général exécutif chez BMCE Bank of Africa a noté « qu’il existe des opportunités dans les secteurs tels que l’éducation ou la santé, qui étaient moins visibles auparavant ». Un panel avec Albert Alsina, fondateur et PDG de Mediterrania Capital Partners etZiad Oueslati, directeur général et co-fondateur d’AfricInvest, a été à la source d’un débat sur la stabilité croissante de l’Afrique du Nord, au cours duquel M. Oueslati a souligné que « la région a connu des années mouvementées mais la confiance des investisseurs a été restaurée et l’Afrique du Nord est devenue de plus en plus attrayante ».

Lors d’un entretien avec Nigel Wellings, associé chez Clifford Chance, Murray Grant, directeur général, responsable de l’Intermediated Equity du Groupe CDC, a souligné la mission de CDC dans le soutien aux entreprises qui ont un succès commercial ainsi qu’un impact important en matière de création d’emplois. Il a également noté que « la création d’emplois et la durabilité doivent être au cœur des investissements en Afrique ».

Lors d’une table ronde axée sur le secteur de l’énergie, Wale Shonibare, directeur pour les solutions financières d’énergie, politique et règlementation chez la Banque Africaine de Développement (BAD), a déclaré que les africains « doivent être en mesure d’échanger de l’énergie entre leurs pays et de donner la priorité à la construction de connexions et de pools énergétiques ».

Résultat de recherche d'images pour "la tribune"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *