vendredi , 20 juillet 2018

Débat à Marrakech sur les progrès dans le domaine de la recherche sur les légumineuses

Des experts et chercheurs du monde entier se sont réunis récemment à Marrakech, pour débattre des progrès et partager les connaissances dans le domaine de recherche-développement sur les légumineuses alimentaires.
Réunis à l’occasion de la 7è édition de la Conférence internationale de recherche sur les légumineuses alimentaires (IFLRC-VII) organisée par le Centre international de recherche agricole dans les zones arides (ICARDA) et l’Institut national de recherche agronomique (INRA), du 6 au 8 mai, ces professionnels ont mis l’accent sur les succès au niveau de la promotion de la collaboration internationale sur la recherche fondamentale, appliquée et stratégique sur les cultures intelligentes.
Les participants ont, également, discuté les besoins et les défis de la recherche en la matière ainsi que l’état actuel des légumineuses alimentaires dans le monde, notamment la production, la consommation et le commerce international, la génomique et les ressources génétiques, ainsi que la gestion de la légumineuse alimentaire.
Intervenant à cette occasion, le directeur général de l’ICARDA, Aly Abousabaa, a fait savoir que les légumineuses alimentaires qui se caractérisent par une faible empreinte carbone et peu exigeante en eau, fournissent des aliments, de la nourriture, du fourrage et une matière première de haute qualité pour les industriels.
Dans ce sens, il a indiqué que ces produits alimentaires se caractérisent aussi par une valeur nutritive très importante avec une teneur élevée en protéines, en fibres, en vitamines et oligo-éléments.
Pour sa part, le chercheur agroéconomiste de l’INRA, Aziz Fadlaoui, a souligné le rôle essentiel de la recherche pour améliorer la productivité, augmenter la production, valoriser la qualité et générer la rentabilité pour les exploitations agricoles. Elle a aussi relevé les avantages et les retombées bénéfiques de ces produits sur la santé humaine.
Dans une  allocution lue en son nom, la représentante de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Florence Rolle, a affirmé le rôle crucial des légumineuses qui constituent un élément précieux pour la réalisation de l’objectif n°2 des 17 Objectifs de développement durable (ODD) et qui vise à mettre un terme à la faim, atteindre la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable.
Cette conférence a connu la participation de plus de 300 chercheurs spécialisés dans le domaine de la recherche sur les légumineuses alimentaires, des décideurs, des commerçants et des entrepreneurs.

libe.ma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *