mercredi , 12 décembre 2018

Le projet Smart City exposé à Londres : Améliorer la qualité de vie des Algérois

Le projet de la Smart City (ville intelligente) d’Alger ambitionne d’optimiser la gestion de la ville dans l’objectif d’améliorer la qualité de vie des Algérois, a affirmé, mardi à Londres, le P/APC d’Alger centre, Abdelhakim Bettache.

Le projet de la Smart City (ville intelligente) d’Alger ambitionne d’optimiser la gestion de la ville dans l’objectif d’améliorer la qualité de vie des Algérois, a affirmé, mardi à Londres, le P/APC d’Alger centre, Abdelhakim Bettache. Lors d’une rencontre sur les “Smart Cities” organisée à Londres, Bettache a souligné qu’à l’instar de plusieurs pays, l’Algérie aspire à transformer sa capitale en une ville intelligente, pour une meilleure conception, une gestion plus efficace et un meilleur respect de l’environnement pour offrir une vie plus saine à ses habitants.
Pour ce faire, il est impératif d’impliquer directement les citoyens dans la gestion de leur ville dans les services de transport, d’énergie, d’urbanisme, d’eau, de sécurité, de santé et de logistique, a-t-il dit. Alger voudrait s’inspirer de l’expérience des nombreuses initiatives de Smart Cities dans le monde, en les adaptant à ses propres objectifs, priorités et contraintes, a souligné le maire. Il a ainsi fait savoir que la ville d’Alger est en train de définir son plan d’exécution Smart City, en mettant l’accent sur son propre programme optimal pour ses citoyens. Le maire a également souligné que le rôle des assemblées locales est, entre autres, de «veiller à la poursuite de la modernisation de l’administration publique comme point de départ, et l’amélioration de la qualité du service public».
«Cela va se traduire par le lancement de prestations innovantes telles que le self-service au sein de l’administration à travers des bornes automatisées de distribution de documents administratifs et les prestations à distance utilisant les procédés de certification et de signature électroniques», a-t-il expliqué. Il s’agira en outre de mettre en service le projet “E-commune” dont la totalité de la gestion sera informatisée, a-t-il relevé, estimant que «la commune est la cellule de base du projet de l’administration électronique».
«Ce projet s’appuiera sur l’interconnexion de la commune entre tous ses services et partenaires à travers des systèmes d’information intégrés», a expliqué le maire. Ce projet sera basé sur un écosystème favorable à l’innovation et à la réalisation de l’ ‘‘E-administration”, dans un schéma intersectoriel global, a indiqué M. Bettache. A cet égard, il a relevé qu’un premier grand fab lab (atelier de fabrication numérique), répondant aux normes internationales et destiné aux startups et aux étudiants porteurs de solutions innovantes, a été réceptionné début 2018.
Le maire d’Alger a, par ailleurs, annoncé qu’Alger accueillera les 27 et 28 juin prochain un sommet international des villes intelligentes, dédié aux nouvelles technologies et stratégies d’investissement. «La rencontre réunira outre les experts locaux, des professionnels internationaux ayant participé à la conception de villes intelligentes de par le monde», a précisé M. Bettache.
Il a expliqué que l’objectif essentiel de ce sommet est de favoriser la mise en place de partenariats internationaux et l’échange de connaissance en matière de développement de ville durable et d’investissement dans le cadre des hautes technologies.

elmoudjahid.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *