samedi , 19 octobre 2019

Un plateau très ouvert au Marrakech Grand Prix de judo

Le coup d’envoi du Marrakech Grand Prix de Judo a été donné il y a quelques instants avec la participation de plus de 500 judokas représentants 73 pays. Les couleurs marocaines seront défendues par 45 judokas, mais ses chances reposent surtout sur Asmaa Niang (-70 kg) et Imad Bassou (-60kg).

Quatrième étape du circuit mondiale de l’année, Marrakech Grand Prix de judo, doté d’un prize-money de 100.000 dollars, accueille de 8 au 10 mars l’élite mondiale de judo dont cinq médaillés olympiques en quête des points pour la qualification aux Jeux Olympiques Tokyo 2020. Le vainqueur de chaque catégorie empoche 700 points. Le deuxième 490 points et le troisième 350 points. Les grands noms de cette disciplines ayant fait le déplacement à Marrakech comme Beslan Mudranov, Automne Pavia ou encore Henk Grol devront faire face à une nouvelle génération talentueuse de judokas. En tout cas, ça promet des combats intéressants.

Deuxième Grand Prix consécutif au Maroc

Jeudi lors du tirage au sort qui s’est déroulé dans un palace de Marrakech, le président de la Fédération internationale, Marius L.Viser, a assuré que : «c’est une excellente occasion de se voir à Marrakech après les trois premiers tournois de l’année qui ont connu beaucoup de succès avec un judo fantastique de la part des athlètes de haut niveau. Je remercie El Kettani pour sa contribution au développement du judo au Maroc et dans toute l’Afrique», a-t-il indiqué. De son côté, Chafik El Kettani, président de la Fédération royale marocaine de judo s’est dit honoré que le Maroc accueille pour la deuxième fois un Grand Prix de judo après celui de l’année dernière. «Après le Grand Prix de l’année dernière, nous sommes honorés d’y accueillir un deuxième Grand Prix, avec la participation de plus de 500 judokas dans cette ville mythique de Marrakech. C’est un grand plaisir d’accueillir tous les membres du personnel, athlètes, entraîneurs, arbitres et officiels de la FIJ. Je suis reconnaissant à la FIJ, et en particulier au président M. Marius L.Viser, pour son soutien et en particulier avec des programmes de terrain », a-t-il assuré.

LEMATIN.ma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *